SENNEDOTPoignant exemple de protocole funéraire par temps de guerre : l’abbé Sennedot n’omet aucun détail au moment de raconter ce triste périple dans son Rapport exclusif adressé à l'Archevêque de Bourges. Deux corps putréfiés de soldats français retrouvés près du Pont de Pouilly. Deux âmes à bénir avant de leur offrir une sépulture décente dans le cimetière d’Herry…

ÉPISODE 9 —

"Enfin 5 juillet 1940, 1er vendredi du mois, dernier et émouvant épisode de la guerre à Herry : sépulture religieuse dans le cimetière communal de deux soldats français tombés pour la France, près du Pont de Pouilly, dans un combat meurtrier qui eut lieu le dimanche soir 16 juin et pendant lequel des avions, que l’on suppose italiens, firent pleuvoir sur la foule des piétons, — soldats et civils qui traversaient la Loire en rangs pressés —, une grêle de bombes qui fit de nombreuses victimes. Les corps des deux militaires furent retrouvés trois semaines plus tard sur le territoire de la commune d’Herry, recouverts d’une légère couche de terre, près du village du Perthuis-du-Bois.

MonuMortsHerry - copie 2L’état de décomposition des corps empêcha toute cérémonie à l’église. Je demandais aux Dames de la Ligue Patriotique de faire en ce premier vendredi de mois le sacrifice de la messe qui devait être célébrée à leur intention et de me permettre d’en appliquer les mérites et le fruit aux âmes des deux glorieux serviteurs de la France, et à onze heures, pendant que les cloches sonnaient le glas, une cérémonie religieuse eut lieu au cimetière, au pied du monument aux morts de la guerre 1914-1918. Les deux bières, contenant les restes des deux soldats étaient rangées côté à côte sous le drapeau tricolore. Une absoute solennelle fut chantée par Monsieur le Curé entouré d’anciens combattants et d’une assistance de cent cinquante personnes environ, et les corps furent déposés l’un après l’autre en terre sainte, après une dernière bénédiction. L’un des soldats était du recrutement de la Seine, de la ville de Saint-Denis, et l’autre du recrutement de la Sarthe, de la ville du Mans. Que leurs âmes, par la miséricorde de Dieu, reposent en paix !"

(à suivre)

Sparviero

Avion italien Savoia-Marchetti S.M.79 Sparviero

 

PP-Couv - copieLe Berry a connu bien d'autres cruautés au cours des années sombres de l'Occupation, comme le relate mon roman historique, — Trompe-la-Mort - Les cahiers secrets de Pierre Paoli, agent français de la Gestapo — écrit à partir de mes recherches dans les archives départementales du Cher et de témoignages inédits recueillis auprès de personnes ayant vécu cette période.

Source : Jacques GIMARD — Trompe-la-Mort — Les cahiers secrets de Pierre Paoli, agent français de la Gestapo (Éditions Qui Lit Vit, 320 pages, format 14x20 cm, 22 €)

 

 

POUR COMMANDER CE LIVRE :