poubelle

Pour les humbles usagers du service public que nous sommes, les critères déterminant l’assiette de la redevance ordures ménagères — sujet évoqué tout récemment sur le site officiel de la commune Herry.fr. — recèlent bien des mystères.

À Herry, les rares commerces acquittent une redevance d’un montant bien supérieur à celui qui incombe au tarif de base d’une résidence principale. Pourquoi une telle sujétion, si peu propice à soutenir l’activité économique de notre village ?

Pour peu qu’une famille demeurant en résidence principale accueille une troisième personne, ladite redevance fait un bond de 38 €, soit 24 % d’augmentation. Ce brutal changement de tarif n’incite guère à informer la Mairie de « tout changement intervenu au sein du foyer ». Classique faiblesse du système déclaratif.

Les résidences secondaires acquittent quant à elles une redevance de 117 €,  un montant égal à celui d’une résidence principale où vivent deux personnes, toute l’année durant. Les néo-ruraux — propriétaires de résidences secondaires — se trouvent dès lors confrontés à une double rupture de l’égalité devant les charges publiques :

— Sur une année, soit 52 semaines, ils produisent moins de déchets ménagers qu’un foyer installé à demeure. Rapporté au nombre de leurs séjours sur la commune, le sac poubelle du Hérisson « occasionnel » est frappé d’un coût unitaire bien supérieur à celui du Hérisson « permanent ». En quoi les déchets des néo-ruraux coûteraient-ils plus cher que ceux d’un Hérisson de souche ?

— De surcroît, pour ces néo-ruraux, — arrivant souvent le vendredi soir pour repartir le dimanche soir ou le lundi matin —, les conditions de ramassage des déchets ne permettent pas une jouissance normale de ce service public. La société concessionnaire effectue cette prestation le vendredi matin. Les déchets du résident secondaire doivent ainsi patienter cinq jours, aux abords du domaine public, avant d’être ramassés. Difficile de laisser des sacs poubelles traîner dehors aussi longtemps. Impossible de laisser trôner un conteneur poubelle sans l'exposer au vol ou au vandalisme… Pourquoi les ordures ménagères des néo-ruraux devraient-elles être négligées en comparaison de celles des autochtones ?

Paradoxe navrant d’un service public qui œuvre plus à sa propre commodité de fonctionnement qu’à la satisfaction des usagers-payeurs.

ordures-menageres-01

ordures-menageres-02

Cf. lien ad hoc sur Herry.fr — http://www.herry.fr/