03 avril 2013

HUMBLE AVIS N°19

Au moment où nos gouvernants se complaisent en arguties pour défendre la « République exemplaire » qu’ils ont eux-mêmes bafouée, il est fort instructif d’observer la façon dont Yann Galut, notre ineffable député PS, accomplit sa mission de gentil godillot du socialo-boboland, dans les salons parisiens comme sur la 3e circonscription du Cher. Après s’être dressé en joyeux chantre du Mariage pour Tous, dans les circonstances grotesques que l’on sait, voilà qu’il déploie toutes les ressources de la propagande socialiste pour... [Lire la suite]
28 janvier 2013

HUMBLE AVIS N°17

Au moment où le ministre du Travail, Michel Sapin*, ci-devant député berrichon, évoquait la situation préoccupante d’un « État totalement en faillite », un autre député berrichon, le nôtre, Yann Galut, — élu sur la 3e circonscription du Cher — battait le pavé parisien dans le cortège des partisans du « mariage pour tous ». Ceint de son écharpe tricolore, il  commit l’exploit de signer sa présence d’un geste fort : embrasser sur la bouche un confrère député socialiste, affirmant, au détour de ce... [Lire la suite]
Posté par JGimard à 22:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 juin 2012

QU'ON SE LE DISE — N°11

Encore deux jours de réflexion avant d’élire notre député de la 3e circonscription du Cher. Puisque nous venons de recevoir la profession de foi des deux candidats en lice, LIBR’HERRY vous propose, — à la différence de notre précédente chronique —, d’analyser le contenu de leur message, autrement dit leurs « éléments de langage », selon l’expression en vogue chez les politologues avertis. De toute évidence, les deux candidats adoptent des tons très différents pour tenter de nous convaincre. Dès lors, à chacun de juger sur... [Lire la suite]
18 mai 2012

QU'ON SE LE DISE — N°8

Puisque « notre joli blog villageois » a suivi l’organisation du scrutin présidentiel sur notre commune, LIBR’HERRY ne saurait rester indifférent aux élections législatives des 10 et 17 juin prochain, celles qui nous invitent à élire notre député. Assez compliquée la perception du scrutin législatif. Comme notre député est réputé être « représentant du peuple et élu de la nation », — souveraineté nationale oblige, selon l’article 3 de notre Constitution —, il n’a en théorie aucun compte à rendre à ses électeurs.... [Lire la suite]